Album photo

Je n’ai pas beaucoup de photos de moi.
Et bien peu qui me plaisent. Je ne me suis jamais trouvé particulièrement beau ou photogénique... et personne n’a insisté pour me prouver le contraire.


Bien sûr, j’éprouve un certain plaisir à me revoir plus jeune, mais ce n’est jamais sans tristesse. (Je me demande ce que ressentent les acteurs vieillissant en revoyant leurs premiers films...)


Alors la plupart des photos que j’ai choisies d’afficher sur mon site y sont surtout pour témoigner des rencontres extraordinaires que j’ai faites grâce à mon métier.

La première photo

C’est en 1970 que je me suis vu pour la première fois dans un journal. J’avais 19 ans. Et mon nez d’origine.

La photo a été prise lors du Gala de la Clé d’Or de la chanson, concours dont le premier prix (5 000 $) a été remporté par Michel Conte. Sa chanson : « Viens faire un tour », interprétée par Renée Claude.
 

J’ai remporté un second prix (2 000 $) avec ma chanson « Depuis ton départ », interprétée par Isabelle Pierre.

J’étais le seul inconnu à remporter un prix. Tous les autres récipiendaires étaient des professionnels. (Je m’étais rendu en finale avec deux chansons. L’autre était chantée par Serge Laprade.)

 

Sur la photo, je suis en compagnie de gens que j’admire (des idoles!) et que je rencontre pour la première fois « en chair et en os ».

Lucille Dumont

Photos prises pendant les répétitions de "Vedettes en direct", émission de prestige de Radio-Canada. C'était au printemps 1973. J'avais 21 ans. J'avais écrit 8 des 14 chansons que chantait Lucille. 

00:00 / 03:54

Lancement de Shirley

L’album « Évidence ».

L’album de Shirley était excellent. Plusieurs auteurs-compositeurs avaient participé à sa création, dont Daniel Mercure, qui était aussi l’orchestrateur, George Thurston, Christian St-Rock, et moi, qui signais une musique et plusieurs textes, et qui utilisais mon nom et un nom d’emprunt, Russell D. Phillips.

 

C’était en 1991, deux jours avant que je parte travailler à Palm Beach, en Floride, où j’habiterais presque quatre ans. Un cadeau de Serge Bélair. Un de mes plus fervents admirateurs. Et un ami.

 

C’était, aussi, le début de la période où les « anciens » artistes étaient invités à quitter la scène pour laisser la place aux jeunes, dont plusieurs auteurscompositeurs-

interprètes, « authentiques », québécois, au langage québécois, qui n’ont cessé de se « québéciser » et de se multiplier depuis.

 

Sur la photo, Serge, Jean Simon, Michel Louvain, Daniel Mercure, moi, Shirley, George, Christian et Mario Lirette.

L’album « Tu me manques »

Nicole Croisille fait partie de mes idoles. Et c’est une amie de Daniel Mercure, une idole lui aussi, avec qui je collabore souvent. Quand il m’a dit qu’il souhaitait produire un album pour Nicole, et qu’il m’a demandé d’écrire des textes sur ses musiques, j’ai été ravi!

 

Quand j’ai rencontré la diva la première fois, j’avais apporté un de ses disques pour qu’elle l’autographie. Elle m’a écrit un très joli mot. C’est mon plus beau souvenir d’elle… 

 

Pierre Létourneau et Luc Plamondon ont aussi participé à l’album, que personne n’a joué au Québec.

Michel Legrand, Ginette Reno

Ginette a eu envie d’écrire une comédie musicale. Elle a eu l’idée d’une histoire. J’ai écrit des textes de chansons. Et elle m’a proposé de passer quelques jours à New-York, pour aller rencontrer Michel Legrand, bien évidemment une de mes idoles lui aussi!!! Le compositeur a aimé mes textes (lus à une vitesse vertigineuse par Ginette!), mais a conclu que l’histoire ne l’inspirait pas. Il nous a gentiment invités à son spectacle au légendaire « Blue Note », et il a demandé à Ginette de le retrouver sur scène pour deux chansons.

Shirley m'a fait cadeau de cette photo quand elle m'a rendu visite, à Palm Beach, en 1994 !