Mes rendez-vous du dimanche.

Mis à jour : 26 nov. 2018


Un jour, en sortant du marché d’alimentation où je venais de faire mes courses, j’ai pris une copie du journal régional anglophone « Main Street ». Un journal que je ne connaissais pas, que j’ai tout de suite aimé, et que j’ai lu avec plaisir de la première à la dernière page, allant même jusqu’à jeter un coup d’oeil aux petites annonces.

Hasard ou destin ??? (J’adore le théâtre!)... L’église de Shawbridge cherchait un pianiste pour le service du dimanche.

Shawbridge United Church, construite en 1861, au cœur du village anglophone du même nom.

Comme je travaille chez-moi, que je sors rarement de la maison, que ma vie sociale est plutôt limitée... je me suis dit que ce serait une façon agréable de rencontrer des gens et de me rendre utile. Dimanche matin donc, un matin froid de février, je suis allé, nerveux comme un débutant, passer mon audition.

Une audition des plus originales : je n’ai pas joué!

J’ai été reçu par Sandra, directrice de la chorale, et Mike, un choriste. Je me suis assis au piano. Sandra m’a présenté le livre de chants « Voices United ». Des partitions pour chorale. Sans notation d’accords. Et, je l’avoue... je suis nul en lecture à vue ! Je me suis relevé. Sandra a regardé Mike d’un air

Église Unie de Sainte-Adèle (Québec)

désespéré. J’ai pris mon courage (et mon orgueil !) à deux mains et j’ai demandé (en anglais) : « Quels chants pensez-vous chanter dimanche prochain? ». Sandra a consulté Mike et, en hésitant, du doute plein les yeux, ils m’ont donné cinq titres. Je suis rentré chez-moi avec le recueil de chants sous le bras.

J’ai travaillé toute la semaine. Je ne connaissais rien à cette musique. (Certains cantiques dataient du 16e siècle!) J’ai tout ré-écrit, ré-harmonisé, avec notation d’accords. Des partitions toutes neuves. Claires. Puis mon jeu à moi, mon interprétation toute personnelle. Mon énergie. Mon plaisir.

Le dimanche suivant, tout aussi nerveux, mais confiant dans mon amour de la musique, j’ai joué, et j’ai eu droit à une ovation debout !!!

J’ai été adopté ! C’était il y a six ans!

Deux ans après mon arrivée à Shawbridge, le pianiste de la Chapelle sur le Lac, à Sainte-Adèle, a pris sa retraite, et je l’ai remplacé.

Maintenant, tous les dimanches, j’accompagne les fidèles – majoritairement anglophones - de Shawbridge (à 9 h), et de Sainte-Adèle – où tout se passe en français - (à 10 h 30 ) avec une joie qui ne fait que grandir. Au fil du temps des liens d’amitié se sont développés entre nous et c’est toujours un beau moment que nous passons ensemble.

Je travaille avec des pasteurs lumineux. Ils ont ont été touchés et éblouis par la lumière de leur foi aussi véritablement que je l’ai été par la musique et la poésie. Certains alors qu’ils étaient encore enfants.

C’est beaucoup grâce à eux que j’ai commencé à écrire des chansons à saveur religieuse, qu’ils me font l’honneur de chanter. Des chansons que je suis sur le point d’enregistrer, d’ailleurs, et qui, peu à peu, rejoignent une communauté plus large et touchent de plus en plus de gens.

C’est grâce à eux, encore, que l’Église Unie m’a demandé d’enregistrer des accompagnements de cantiques pour les églises francophones qui ne peuvent pas se payer un musicien. Le CD « Les coups de coeur de Nos Voix Unies » est maintenant disponible sur Internet. On m’a même demandé d’animer un atelier de créativité pour donner à d’autres le désir d’écrire et de composer des chants spirituels en utilisant une inspiration plus quotidienne, un vocabulaire plus moderne, plus simple, plus proche du coeur humain, dont la relation avec Dieu a beaucoup évolué, surtout depuis le milieu du siècle dernier.

Dieu, autrefois grand dictateur, intolérant, imbu de lui-même, s’est transformé, pour la plupart des croyants, en confident compréhensif, accessible (même directement / sans intermédiaire!), disponible en tout temps, et gratuit. C’est le Dieu qui parlait à travers son fils, Jésus, et nous demandait de nous aimer les uns les autres. Et qui ne demandait que ça. Rien de plus.

Ce Dieu-là ne juge pas. Il comprend et pardonne. Alors, comme l’a si joyeusement prédit Michel Polnareff : « On ira tous au paradis » !!!

En attendant, si vous avez le goût de participer à mes rendez-vous du dimanche, vous êtes les bienvenus ! Voici les adresses de mes églises...


Shawbridge United Church

1264 Rue Principale / Shawbridge (Prévost) / au coin de la rue de la Station


Église Unie de Sainte-Adèle (Chapelle sur le Lac)

1300 Chemin du Chanteclerc / Sainte-Adèle